république du Sénégal
assemblée Nationale


Communiqué de presse du mercredi 14 décembre 2016

| Consultés 336 fois

Le Président de l’Assemblée nationale du Québec, Son Excellence Monsieur Jacques Chagnon, effectue une visite de travail au Sénégal du 14 au 16 décembre 2016, sur invitation du Président de l’Assemblée nationale, Son Excellence Monsieur Moustapha Niasse. Il sera accompagné par Monsieur Sébastien Jobert, Responsable du Service de la Diplomatie et de la Coopération parlementaires.

Les deux délégations auront une séance de travail le jeudi 15 décembre 2016 à 11 heures, à la salle de Conférence de l’Assemblée nationale. Elles discuteront des relations bilatérales entre les deux institutions parlementaires.

Au cours de cette visite, un protocole d’entente entre l’Assemblée nationale du Québec et celle du Sénégal sera signé par les Présidents des deux Institutions. Ce protocole vise à instituer une Association Parlementaire entre les deux Assemblées.

Cette Association, qui est un groupe de travail permanent composé des deux parties, aura pour mission la mise en œuvre d’un forum en vue de renforcer le dialogue et les liens d’amitiés entre les parties. Elle pourra également proposer des mesures visant à élaborer une politique de coopération, dans les limites des compétences respectives des deux parties.

Les relations diplomatiques entre les deux pays remontent à l’accession à la souveraineté internationale du Sénégal. Elles sont étroites et touchent un large éventail d'activités.

Sur le plan diplomatique, outre l’Ambassade du Canada à Dakar, le Québec dispose d’un Bureau qui assure une présence gouvernementale permanente au Sénégal et couvre l’ensemble pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Ce Bureau travaille à développer des relations à long terme avec notre pays. Il participe à la promotion de l’expertise québécoise dans des secteurs prioritaires pour le Sénégal, notamment les infrastructures, les transports, la protection de l’environnement, l’agriculture, l’éducation et la formation technique et professionnelle, le renforcement institutionnel et la modernisation de l’Etat.

Il a favorisé, d’ailleurs, en 2013, la signature de nouveaux contrats et partenariats entre les entreprises québécoises et des compagnies ou agences gouvernementales. Il s’agit, notamment :

  • CRC Sogema qui a signé deux contrats dont un avec le Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, d’un montant  de11 millions de dollars et un deuxième contrat de 500 000 dollars avec la Banque mondiale pour mettre en place un système de gestion financière ;
  • Le Groupe Novatech qui a signé une entente pour la livraison potentielle de 500 maisons modulaires avec la firme Seck immobilier à Dakar.

Quant aux échanges commerciaux entre les deux pays, ils s’établissent à 42,5 millions de dollars en 2015 dont 34,1 millions d’exportation et 8,4 millions de dollars d’importation.

Il faut signaler que les entreprises minières canadiennes occupent une place stratégique dans le secteur aurifère. Il s’agit notamment de Teranga Gold et Iamagold.

Sur le plan de la coopération militaire, les deux pays ont participé à de nombreuses initiatives de maintien de la paix. Les forces armées sénégalaises sont bénéficiaires du Programme d’instruction et de la coopération militaires de la Défense nationale du Canada. Des militaires des deux armées ont participé à l’opération Flintlock en 2016 sous le commandement de  l’US Africa Commend.

Dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche, la coopération entre les deux pays vise à encourager et à favoriser les secteurs prioritaires d’intérêt commun. En 2015, 1314 étudiants sénégalais détenaient un permis valide pour étudier au Canada.

Dans le cadre parlementaire, les deux Assemblées nationales pourraient renforcer leur coopération. Le protocole d’entente qui va être signé, serait un excellent instrument pour diversifier les relations parlementaires, notamment dans le domaine de la formation et du renforcement des capacités.

Fait à Dakar le 14 Décembre 2016