république du Sénégal
assemblée Nationale

Allocution du Président Niasse lors de la cérémonie d’installation de la 13ème Législature

Chers Collègues, Honorables Députés, Ce jour, jeudi 14 septembre de l’An de Grâce 2017, les députés élus le 30 juillet par le peuple s...

Lire la suite

Allocution du Président Niasse lors de la clôture de la Session ordinaire 2016-2017 de la 12ème Législature - Dakar, le 30 juin 2017

Honorables Collègues Députés de la 12ème Législature, Messieurs les Ministres, Mesdames, Messieurs les Vice-Présidents, Madame, Mes...

Lire la suite

Allocution du Président NIASSE lors de la cérémonie de clôture du séminaire sur le renforcement des capacités des députés sur le contrôle budgétaire et l’évaluation des politiques publiques, Sally 17 mai 2017

Honorables Collègues membres du Bureau de l’Assemblée nationale, Honorable Collègue Babacar Diamé, Président de la Commission de l’Econom...

Lire la suite

Mot de bienvenue du Président Niasse à SEM Marcelo Rebelo de Sousa, Président de la République Portugaise - Dakar, le 13 avril 2017

Excellence Monsieur le Président de la République Portugaise, Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères, Honorables Députés, Mon...

Lire la suite

Allocution du Président Niasse lors de la séance solennelle d’ouverture de la IXème Assemblée consultative des Parlementaires sur la Cour Internationale et l’Etat de droit

Excellence Madame la Présidente de l’Assemblée Consultative des Parlements sur la Cour Internationale et l’Etat de droit, Excellences Mes...

Lire la suite

Allocution du Président Niasse lors de la Séance plénière consacrée aux Questions – Réponses entre les Députés et le Gouvernement sous la conduite de Monsieur le Premier ministre - Dakar, le 27 octobre 2016

Honorables Collègues, Mesdames, Messieurs les Députés, Monsieur le Premier ministre, Mesdames, Messieurs les Ministres, Mesdames...

Lire la suite

Allocution du Président Niasse lors de l'ouverture de la Session ordinaire 2016-2017

Honorables Collègues Députés de la 12ème Législature, Messieurs les Ministres, Mesdames, Messieurs les Vice-Présidents, Madame, Mes...

Lire la suite

10ème Conférence annuelle de l’Alliance des Libéraux et Démocrates pour l’Europe, le Pacifique, l’Afrique et les Caraïbes, en partenariat avec le Parlement du Sénégal et la Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté. Dakar, le 16 octobre 2015

Monsieur le Président de la République, Mesdames, Messieurs les Ministres, Mesdames, Messieurs les Députés, Mesdames, Messieurs les Parti...

Lire la suite


Voir Toutes l'actualité

Ancien Premier Ministre de la République du Sénégal

Né le 4 novembre 1939, à Keur Madiabel (Kaolack) - Sénégal

Ambassadeur de l’Alliance des Civilisations de l’ONU (New-York)

Membre actif de la Fondation Mondiale pour le Leadership (Londres)

Consultant Administrateur de MagIndustries International (Canada)

Ancien Député à l’Assemblée Nationale

Ancien Premier Ministre du Sénégal (1983-1984) et (2000-2001)

Ancien Ministre des Affaires Etrangères

Ancien Envoyé Spécial du Secrétaire Général de l'ONU sur le processus de paix en République Démocratique du Congo - RDC (2001 – 2003)

Administrateur Civil Principal


Président du Groupe du Cabinet Conseil International (CCI)

I. ETUDES

Primaires : - Keur Madiabel (Kaolack)

Secondaires : - Lycée Faidherbe de Saint-Louis

Supérieures : - Université de Dakar

- Université de Paris (Panthéon – Sorbonne -Assas) – Droit public, Droit administratif, Droit international public.

- Institut d'Etudes du Développement économique et social de l'Université de Paris (stratégies de développement)

- Ecole Nationale d'Administration du Sénégal (ENAS)

Promotion André Peytavin (1966-67), sorti Major de la Promotion.

M. Niasse sort de cette Ecole et intègre le Corps des Administrateurs Civils.


II – DIPLOMES

1) Licence (Master II) en Droit (Droit public - Droit international – Droit des Affaires) - Université de Paris - Université de Dakar

2) Diplôme de l'IEDES (Paris) : Expertise en gestion du développement dans les pays du Sud

3) Diplôme de l'Ecole Nationale d'Administration du Sénégal (1967) - (Major de la Promotion André Peytavin) : Expertise en administration du développement - Finances - Economie. (Corps des Administrateur Civil).

1967 – 1970 . Directeur des Services de l'Information et de la Presse de la République du Sénégal.

1970 – 1978 . Directeur du Cabinet de Monsieur Léopold Sédar Senghor, Président de la République du Sénégal, pendant neuf années.

donnateur du Service national de Sécurité au Cabinet du Président de la République.

1978 - 1979 . Ministre de l'Urbanisme, de l'Habitat et de l'Environnement

1979 - 1984 . Ministre des Affaires Etrangères

. Président du Conseil des ministres de l’Organisation de la Conférence Islamique (1978-1979).

. Elu Président de la Session spéciale de l’Assemblée générale de l’ONU (Paris, Avril 1979) sur la lutte contre l’Apartheid en Afrique du Sud.

. Elu, en septembre 1980, à Genève, Président de la Session spéciale de l’Assemblée Générale de l’ONU sur le règlement de la question de Palestine et du Moyen Orient.

l 1983 . Nommé Premier Ministre du Sénégal avec pour mission de conduire la réforme constitutionnelle. Cette mission a été menée par Monsieur Niasse, cumulativement avec le portefeuille de Ministre d'Etat chargé des Affaires Etrangères. C'est ce poste qu'il occupera jusqu'à son départ du Gouvernement en 1984.

1984 . Monsieur Niasse crée le Cabinet-Conseil International. A la tête d’un Groupe df’Experts en divers domaines, il assure des missions de conseils et de consultant pour des pays africains comme le Gabon, le Congo-Brazzaville, la République Démocratique du Congo, le Togo, la Côte d’Ivoire, le Nigéria, etc...

1988-1991 . Monsieur Moustapha Niasse assure la présidence du Conseil d’Administration de la Société d’Assurance Sosar Al Amane.

1984 – 1993 . M. Moustapha Niasse s'est investi, pendant huit années et demie, dans des activités du secteur privé. Il a créé un Groupe opérationnel financier composé de six sociétés (pétrole brut, assurances, consultation financière et commerciale, shipchandler et activités maritimes, transports aériens).

1993 . Monsieur Niasse a été invité par S.E. le Président Abdou Diouf, Président de la République du Sénégal, à réintégrer le Gouvernement sénégalais en reprenant le Ministère des Affaires Etrangères, élargi au Département des Sénégalais de l'Extérieur. Ainsi, pendant cinq années, Monsieur Niasse assume cette double fonction, à titre bénévole, tout en continuant de présider son Groupe opérationnel financier et privé.

1996 . Monsieur Moustapha Niasse avait été pressenti et proposé au poste de Secrétaire Général de l’Organisation des Nations-Unies. Cette candidature n’a pas été finalement présentée sur initiative de M. Niasse parce qu’il en existait quatre autres et, toutes africaines.

4 Juil. 1998 . Monsieur Niasse, sur sa demande personnelle, est déchargé de ses responsabilités gouvernementales pour se consacrer à ses activités d’Opérateur privé et de Manager.

98 - Juin 1999 . Monsieur Niasse prépare, pendant une année, la création d'un parti politique, qui porte l'idéal de démocratie, de justice et de développement concerté pour lequel il a entrepris une activité militante depuis 1957. Ainsi, le 16 juin 1999, il rend public un Appel à la Nation sénégalaise intitulé : "J'ai choisi l'espoir".

14 Juillet 1999 . Monsieur Niasse crée l'Alliance des Forces de Progrès (AFP), parti qui recevra sa reconnaissance légale le 23 août 1999.

15 Janvier 2000 . Le Congrès de l'AFP, réuni à Kaolack, investit Monsieur Moustapha Niasse comme candidat aux élections présidentielles de févirer-mars2000.

27 Février 2000 . Monsieur Moustapha Niasse, candidat de l'AFP, se place troisième au premier tour des élections présidentielles, sur huit candidats, après le Président Abdou Diouf et Maître Abdoulaye Wade.

Avril 2000 . Maître Abdoulaye Wade, élu Président de la République, nomme Monsieur Moustapha Niasse comme Premier Ministre du Gouvernement de l'Alternance.

3 Mars 2001 . Après 11 mois de direction du Gouvernement sénégalais, Monsieur Moustapha Niasse quitte le Gouvernement, après avoir décliné l'offre du Chef de l'État d'intégrer le parti du Président de la République, le Parti Démocratique Sénégalais (PDS).

29 Avril 2001 . La liste présentée aux élections législatives anticipées par le parti de Monsieur Niasse, l'AFP, obtient 11 Députés à l'Assemblée Nationale avec, à leur tête, Monsieur Moustapha Niasse.

1960 – 1965 . Président de l'Union nationale des Etudiants du Sénégal

1966 – 1976 . Président du Secrétariat national pour les Jeunes et pour la Formation pratique de l'Union progressiste sénégalaise (UPS)

- 1966 – 1984 . Membre du Bureau politique de l'UPS devenue Parti Socialiste, en qualité de Secrétaire national chargé de la Vie politique du Parti.

Monsieur Niasse est Membre de l'Institut de Vienne pour le Développement et la Coopération, créé en Autriche depuis les années 70 par l'ancien Chancelier Bruno Kreisky et l’ancien Premier Ministre de l’Autriche, l’Ambassadeur Peter Jankovitch.

Il est aussi Membre de plusieurs 0rganisations africaines et internationales comme l'Académie diplomatique internationale que préside le Professeur René Dupuy (Nice).

Monsieur Moustapha Niasse, douze fois, a été Chef de la Délégation du Sénégal à l’Assemblée Générale de l’ONU ainsi qu’à l'0rganisation de l'Unité africaine (0UA), à l'Organisation de la Conférence Islamique (0CI) et au Mouvement des Pays non-alignés.

Il a été élu Président de deux Sessions Extraordinaires de l’Assemblée Générale annuelle de l’ONU, en avril 1979, sur l’Apartheid, à Paris, et en septembre 1980, sur la Question du Moyen-Orient et sur le Dossier palestinien, à Genève.

De 1981 à 1984, Monsieur Niasse est membre du Comité de médiation dans le dossier de la guerre entre l'Iran et l'Irak, aux côtés de feu le Président Ahmed Sékou Touré, Président dudit Comité, Comité créé par le Sommet des Chefs d'État de la Conférence des pays islamiques, en septembre 1980, à Djeddah (Arabie Saoudite).

A présent, Monsieur Moustapha Niasse assume les fonctions de Consultant international sur les échanges Nord-Sud, sur des dossiers politiques et diplomatiques et sur la question des droits de l’homme et des libertés publiques dans le monde.

Le Secrétaire Général de l’ONU, Monsieur Koffi Annan, l’a inclus dans le Groupe d’Experts en charge de l’élaboration de l’ouvrage « Liberté 98 » à l’occasion du 50ème Anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Le Secrétaire Général de la Francophonie lui a confié la Mission de bonne volonté chargée de trouver une solution au Dossier politique interne du Togo. A ce titre, il conduit les négociations intertogolaises jusqu’ à la signature de l’Accord de Lomé le 29 juillet 1999.

Le Secrétaire Général de l'ONU lui a également confié la Mission d'Envoyé Spécial pour le processus de paix en République Démocratique du Congo et dans les Grands Lacs, en 1999, puis, à nouveau, de 2001 et à 2003.

A ce titre, en coopération avec Monsieur Kétumilé Massiré, ancien Président de la République du Botswana et avec Monsieur Thabo Mbeki; Président de l’Afrique du Sud ; il a accompli cette mission qui a abouti à l’Accord de paix de Pretoria (17 décembre 2002) qui a réglé la question de la guerre en RDC.

Elu Député à l'Assemblée Nationale comme tête de liste de l'Alliance des Forces de Progrès (AFP), depuis le 29 avril 2001, Monsieur Moustapha Niasse a entrepris et élargi, depuis, et en même temps, ses activités d'Expert et de Consultant dans les divers domaines de la diplomatie et de l'arbitrage du Droit international, au profit de sociétés privées et de certains Etats, notamment africains, et d'Institutions internationales.

Par ailleurs, Monsieur Moustapha Niasse est Conseiller Spécial de plusieurs Chefs d’Etat africains.

Marié et père de six (6) enfants, Monsieur Niasse est titulaire de décorations conférées par plus de 56 pays dans le monde.

Mode d'élection du Président


Le Président de l’Assemblée nationale est élu au scrutin uninominal, à la majorité absolue des suffrages exprimés. Si cette majorité n’est pas atteinte au premier tour du scrutin, il est procédé à un second tour pour lequel l’élection est acquise à la majorité relative. (Loi n°91-27 du 5 avril 1991)

Les vice-Présidents, les secrétaires et les questeurs sont élus au scrutin de liste pour chaque fonction. Chaque groupe de l’Assemblée peut présenter une liste par fonction. Tous ces scrutins sont secrets et ont lieu à la représentation proportionnelle selon la méthode du quotient électoral, calculé sur la base du nombre des députés inscrits dans chaque groupe, avec répartition des restes selon le plus fort reste. Les postes de vice-président et de questeur sont attribués dans l’ordre fixé par l’article 12 de la loi, en donnant la priorité au groupe ayant obtenu le plus de voix.

Les candidatures et les listes de candidats doivent être déposés au Bureau de l’Assemblée, au plus tard une heure avant celle fixée pour l’ouverture de la séance au cours de laquelle doivent avoir lieu les élections. Si à l’ouverture de la séance aucune contestation n’a été soulevée, il est procédé, sans autre formalité, au scrutin. En cas de contestation, la séance est suspendue, et le scrutin ne peut avoir lieu qu’une heure après (Loi n° 84-35 du 14 mars 1984).

Pouvoirs et Prérogatives du Président


Le Président est élu au scrutin uninominal, à la majorité absolue des suffrages exprimés. Si cette majorité n’est pas atteinte au premier tour du scrutin, il est procédé à un second tour, pour lequel l’élection est acquise à la majorité relative.

Dès son élection, le Président de l’Assemblée nationale prend fonction. L’élection des autres membres du Bureau se déroule sous sa présidence. Ce n’est qu’en cas d’empêchement du Président que le plus âgé des députés présents, sachant lire et écrire la langue officielle, préside à l’élection des autres membres du Bureau.

Le Président de l’Assemblée nationale peut autoriser des explications de vote après l’installation du Bureau définitif.

Il préside les réunions du Bureau et de la Conférence des Présidents. Il a la haute direction des débats.

Il ne peut prendre la parole dans un débat que pour présenter l’état de la question et y ramener. S’il veut prendre part aux débats, il quitte le fauteuil et ne peut le reprendre qu’après l’épuisement de la discussion de l’affaire concernée sanctionnée par une décision de l’Assemblée.

Le Président, seul, a la police de l’Assemblée. Il est chargé de veiller à la sûreté intérieure de l’Assemblée.

Il peut, à cet effet, requérir la Force armée et toutes les autorités dont il juge le concours nécessaire. Cette réquisition peut être adressée directement à tous officiers et fonctionnaires qui sont tenus d’y déférer immédiatement sous les peines prévues par la loi (article 3 de l’ordonnance n° 60-l4 du 3 septembre 1960).

Il peut faire expulser de la salle des séances ou faire arrêter toute personne qui trouble l’ordre.

Le Président est l’ordonnateur du budget de l’Assemblée nationale.

A l’expiration de la législature, le Président de l’Assemblée nationale fait verser les procès-verbaux et documents établis par les secrétaires de bureau des commissions spéciales temporaires aux archives de l’Assemblée.

Le Certificat de dépôt, délivré par le responsable des archives en faisant foi, constitue une pièce du dossier de passation de service.

Attributions administratives

Le Président est le Chef de l’Administration de l’Assemblée.

À ce titre, tous les services administratifs relèvent de son autorité. Il préside les réunions du Bureau et la Conférence des Présidents.

Il est assisté des Questeurs et du Secrétaire Général.

Il est chargé de faire exécuter toutes les décisions du Bureau.

Il peut donner délégation aux Questeurs ou au Secrétaire Général pour toutes questions relevant de ses attributions administratives.

Le Président est chargé de veiller à la sûreté intérieure et extérieure de l’Assemblée. À cet effet, il nomme le Commandant militaire du Palais et fixe l’importance des forces militaires ou de gendarmerie qu’il juge nécessaires. Celles-ci sont placées sous ses ordres.


Allocution du Président Niasse lors de la cérémonie d’installation de la 13ème Législature

Chers Collègues, Honorables Députés, Ce jour, jeudi 14 septembre de l’An de Grâce 2017, les députés élus le 30 juillet par le peuple s...

Lire la suite

Allocution du Président Niasse lors de la clôture de la Session ordinaire 2016-2017 de la 12ème Législature - Dakar, le 30 juin 2017

Honorables Collègues Députés de la 12ème Législature, Messieurs les Ministres, Mesdames, Messieurs les Vice-Présidents, Madame, Mes...

Lire la suite

Allocution du Président NIASSE lors de la cérémonie de clôture du séminaire sur le renforcement des capacités des députés sur le contrôle budgétaire et l’évaluation des politiques publiques, Sally 17 mai 2017

Honorables Collègues membres du Bureau de l’Assemblée nationale, Honorable Collègue Babacar Diamé, Président de la Commission de l’Econom...

Lire la suite

Mot de bienvenue du Président Niasse à SEM Marcelo Rebelo de Sousa, Président de la République Portugaise - Dakar, le 13 avril 2017

Excellence Monsieur le Président de la République Portugaise, Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères, Honorables Députés, Mon...

Lire la suite

Allocution du Président Niasse lors de la séance solennelle d’ouverture de la IXème Assemblée consultative des Parlementaires sur la Cour Internationale et l’Etat de droit

Excellence Madame la Présidente de l’Assemblée Consultative des Parlements sur la Cour Internationale et l’Etat de droit, Excellences Mes...

Lire la suite

Allocution du Président Niasse lors de la Séance plénière consacrée aux Questions – Réponses entre les Députés et le Gouvernement sous la conduite de Monsieur le Premier ministre - Dakar, le 27 octobre 2016

Honorables Collègues, Mesdames, Messieurs les Députés, Monsieur le Premier ministre, Mesdames, Messieurs les Ministres, Mesdames...

Lire la suite

Allocution du Président Niasse lors de l'ouverture de la Session ordinaire 2016-2017

Honorables Collègues Députés de la 12ème Législature, Messieurs les Ministres, Mesdames, Messieurs les Vice-Présidents, Madame, Mes...

Lire la suite

10ème Conférence annuelle de l’Alliance des Libéraux et Démocrates pour l’Europe, le Pacifique, l’Afrique et les Caraïbes, en partenariat avec le Parlement du Sénégal et la Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté. Dakar, le 16 octobre 2015

Monsieur le Président de la République, Mesdames, Messieurs les Ministres, Mesdames, Messieurs les Députés, Mesdames, Messieurs les Parti...

Lire la suite


Voir Tous les discours

Abonnez vous à notre bulletin d'informations mensuel

Consulter les bulletins

Galerie