république du Sénégal
assemblée Nationale


Rappel à Dieu de M. Hamady Gadiaga, Député de la diaspora de l'Europe de l'Ouest

| Consultés 13 fois

Elu député de la diaspora (Benelux) lors des Législatives de 2017, Hamady Gadiaga entendait défendre les populations de sa circonscription mais aussi celles du Sénégal. Ils est rappelé à Dieu, ce samed 29 janvier 2022. Nous vous livrons son portrait paru dans L’HÉMICYCLE n°12-Janvier 2021.

A le voir gravir avec entrain les marches de l’escalier de l’Assemblée nationale, on donnerait la quarantaine à Hamady Gadiaga. Il n’en est rien. Le sexagénaire, député des Sénégalais du Benelux fait partie de ses hommes qui soutiennent que l’âge, c’est dans la tête. Une chose est certaine, l’homme vit pleinement sa vie. Peut-être aussi que son passé en est pour quelque chose.

Né le 02 janvier 1956 à Kaolack, après des études primaires dans la capitale du Saloum, M. Gadiaga obtient son Bepc en 1976. Il est reçu au concours de l’Ecole nationale de Police, en octobre 1977 comme gardien de la paix. Au bout de quelques années, il retourne à l’école. Il est titulaire d’un premier Certificat en droit à l’Université Cheikh Anta Diop en 1981. Six ans plus tard, lors d’une grève de policiers, il est radié de ce corps en 1987. Confronté aux difficultés de la vie, il décide d’émigrer, à la recherche d’une vie meilleure. La Belgique l’accueille et pour mieux intégrer, il poursuit ses études en langue locale, le Flamand pour un diplôme de Hoffoperateur Bpost Noordeland à Anvers.

Début d’une vie politique

Loin de son pays natal, dans la ville portuaire Anvers, Hamady Gadiaga décide de se lancer en politique. Il signe son entrée au sein du parti démocratique sénégalais en 1998. Au bout de 14 ans, il démissionne de ce parti. «En 2002, après le naufrage le Joola qui a fait plus d’un millier de morts, je ne pouvais plus militer dans ce parti», laisse entendre notre interlocuteur fidèle à ses principes. Resté sans militer dans un parti politique, Hamady Gadiaga, après la démission du Président Macky Sall de son poste de Président de l’Assemblée nationale, rejoint l’Alliance pour la république (Apr) dès sa création. «Je suis membre fondateur de l’Apr dans les pays du Benelux, le 22 décembre 2008 avec comme responsabilité Président de Section à Anvers et Porte-parole du parti dans cette partie de l’Europe», laisse entendre le député.

27 mai 2017, jour mémorable pour moi
Elu Président de la République depuis cinq ans et en visite en Belgique, Macky Sall, devant une foule nombreuse, déclare : «Vous serez investi lors des prochaines législatives de mois de juillet prochain. Vous allez représenter la circonscription de cette partie de l’Europe». Des mots du Président Sall que rappelle M. Gadiaga.

Membre de la Commission des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, membre de la Commission de Défense de Sécurité et Président Délégué de l’Union interparlementaire, Hamady Gadiaga a toutes les cartes en main pour défendre les intérêts de la diaspora. Déjà le parlementaire se dit séduit par le bilan du Président de la République tant au niveau national que de la diaspora. «Ce que le Président Sall a fait, aucun de ses prédécesseurs ne l’a réalisé », dit-il. Et à titre d’exemple, il fait la comparaison. «Le salaire stagiaire d’un agent de Police dans les années 1977 était de 15.500 FCfa, tel n’est pas le cas aujourd’hui», laisse entendre celui qui porte la voix des Sénégalais de l’extérieur à l’Assemblée nationale. Et de poursuivre : «Il a valorisé le fonctionnaire sénégalais… ».

Pour la diaspora, Hamady Gadiaga estime que beaucoup de choses ont été réalisées. «Aujourd’hui, nous souhaitons que les pensions de retraites soient valorisées et que les Sénégalais de l’extérieur qui séjournent au Sénégal pendant leurs vacances bénéficient de la Couverture maladie universelle tout en cotisant dans leur circonscription», laisse entendre l’un des douze députés de la diaspora qui regrette tout de même que beaucoup de Sénégalais ne sont pas inscrits sur les listes électorales dans sa zone.